Comment économiser de l’argent sur vos travaux sans sacrifier la qualité ?

travaux

Publié le : 18 décembre 20237 mins de lecture

Un projet de remise en état de votre intérieur peut prendre diverses formes : peinture, décoration, réparations ou autres plans individuels. Le montant de ces transformations s’élève vite parfois, à un niveau qui implique des dépenses conséquentes. Pour éviter d’entamer vos économies et de réduire votre trésorerie, une solution sur mesure existe.

Un financement pour les particuliers

Pour changer de décor ou rendre leur domicile plus fonctionnel, de nombreux propriétaires cherchent une solution pécuniaire personnalisée. En effet, les devis d’artisans ou la somme à débourser pour réaliser soi-même les travaux représentent un coût non négligeable. Ce montant calculé à l’avance est susceptible de déséquilibrer le budget des intéressés. Heureusement, il n’est pas impératif de renoncer à ses propres projets ni de les remettre à plus tard. En cliquant sur particuliers.sg.fr, les personnes en quête d’un coup de pouce adapté pour leurs travaux ont accès à des propositions concrètes. Avec un prêt qui répond à ce type d’attentes, nul besoin de prévoir un long délai, ni d’amasser un capital important pour donner le signal de départ du chantier. Après des démarches rapides, la réponse définitive et l’accord potentiel de la banque ne tardent pas. Dès que les fonds nécessaires sont débloqués, il n’y a plus de raison d’attendre, alors soyez prêts pour vos travaux. Pour les financer, la solution du crédit à la consommation est parfaitement adaptée. Afin de gagner du temps, il apparaît judicieux de faire le point pour estimer la somme nécessaire, selon votre projet. Il n’existe pas de montant standard prêté par la banque dans le cadre d’un tel crédit. L’emprunteur est en droit de solliciter l’avance d’une somme entre 200 et 75 000 euros. L’avantage d’un prêt à la consommation est en effet sa modularité. Par ailleurs, même pour une demande de financement élevée, aucune avance personnelle n’est requise. S’il souhaite bénéficier d’un taux de remboursement très avantageux, l’emprunteur a tout intérêt à comparer les propositions de plusieurs banques. Celles-ci concèdent un faible pourcentage d’intérêts lorsque la capacité de remboursement du potentiel signataire est fiable. Il s’avère donc essentiel de prouver que vous êtes solvable pour éviter un coût de crédit trop élevé.

Quel type de prêt choisir ?

Parmi les options proposées, deux styles de crédit à la consommation se distinguent. En ligne ou auprès d’un conseiller bancaire, les futurs emprunteurs prennent connaissance des alternatives possibles. Vous pouvez opter pour un crédit personnel. Il s’agit d’un prêt qui n’est pas affecté à un objectif très précis. La somme empruntée par le souscripteur d’un contrat de ce type est destinée à financer un projet indéfini, comme une remise à neuf complète dans votre demeure. En pareil cas, le montant avancé sert à payer divers matériaux, équipements ou prestations. Vous avez aussi l’opportunité de choisir un prêt affecté. Dans cette hypothèse, la dépense est justifiée par un projet bien précis, factures à l’appui. Quel que soit le style de travaux réalisés, peinture, menuiserie ou autre, les justificatifs transmis à la banque font foi. Un prêt personnel et un crédit affecté ont de nombreux points communs mais ils diffèrent à certains égards. Bien que soumis à la même réglementation, ils n’ont pas forcément les mêmes effets pour l’emprunteur. Le prêt personnel génère des intérêts plus élevés, s’il est comparé à un crédit affecté à des travaux précis. Les frais de dossier peuvent également peser plus lourd dans la balance. Par ailleurs, le prêt personnel procure à l’emprunteur une protection du point de vue légal. La loi Scrivener constitue en effet une garantie. En vertu de ce texte officiel, le souscripteur potentiel est en droit de refuser une demande d’acompte. Il peut également décliner de verser des frais en attendant un accord définitif pour son prêt personnel. Certaines modalités d’un tel crédit sont aussi plus faciles à négocier. Dans les deux cas, que l’emprunt soit affecté à une dépense ou pas, le coût réel pour le signataire correspond au TAEG : taux annuel effectif global. Il représente la somme qui s’ajoute au montant emprunté à la banque.

Un prêt très largement accessible

Le crédit à la consommation destiné à des travaux s’adresse à de nombreux particuliers. Il peut être personnalisé, suite à des négociations entre le futur signataire et la banque ou l’organisme de prêt. Les critères à mettre au clair ensemble font l’objet d’un ajustement sur mesure. Selon la durée des échéances de remboursement, leur montant et les intérêts négociés, le TAEG du prêt s’avère plus ou moins élevé. Ce coût peut représenter 2,5 à 10 % de la somme empruntée. Le souscripteur doit en outre y ajouter les frais, qui n’excèdent pas 1 % du crédit. Certaines conditions sont imposées au signataire de tout prêt à la consommation, qu’il soit personnel ou affecté. La loi Lagarde promulguée en 2010 sécurise les garanties accordées aux emprunteurs. De leur côté, ces derniers s’engagent à rembourser leur prêt. Celui-ci ne doit pas non plus être souscrit afin d’en payer un autre, accordé auparavant. Pour faire une demande de crédit auprès d’une banque ou d’un organisme spécialisé de son choix, il faut être majeur et habiter en France. Afin de prouver sa capacité de remboursement, le souscripteur doit disposer de revenus fixes. Il est aussi en droit de se rétracter après l’accord de crédit, comme le prévoit la loi, durant les deux semaines suivant la signature. L’éventuelle rétractation du souscripteur, pour être recevable, se fait par courrier recommandé avec accusé de réception. Les personnes mentionnées au « fichier national des incidents de paiement » se voient refuser l’accès au crédit. Lorsque l’emprunt est bel et bien validé par les deux parties, il peut faire l’objet d’un remboursement anticipé. Cette option ne pénalise pas l’emprunteur du point de vue financier. À l’inverse, si les mensualités ne sont pas réglées, un accord amiable constitue une solution qui évite une assignation.

Plan du site